A la recherche d’une nounou

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +


Toutes les mamans dites « actives » sont obligées à un moment donné de chercher un mode de garde pour son petitou.
Le choix de garde se résume à la crèche, l’assistante maternelle (agréée) ou la garde partagée.

La garde partagée, c’est plutôt pas mal mais pas pour nous… Le principe est simple: 2 familles (ou 3) se partagent alternativement une nounou à leur domicile. Dans les faits, il faut que les parents cherchent à la fois une nounou et une famille, il faut que les 2 familles soient équipées pour que la nourrice est tout pour bien faire : poussette double, double transat, double tapis d’éveil, double lit, … Bon en général, les parents ont déjà toutes ces choses (sauf la poussette double mais ça se trouve d’occaz pas trop cher), donc il suffit aux parents de faire le déménagement de tout le bazar-bébé lorsque la garde se fait chez l’autre famille. Pour nous, le hic avec ce système c’est qu’il faut forcément que l’appart soit rangé tous les jours toute une semaine, une semaine sur 2…

La crèche est pour nous la meilleure solution. À la crèche, le personnel est bien formé, les espaces sont fait pour les bébés (pas de coin de table, …), les locaux sont nettoyés tous les jours, les horaires sont fixes et pratiques, les enfants apprennent la vie en communauté, et les vacances ne correspondent pas aux vacances scolaires. Bref, il y a pleins d’avantages.
Bien sûr, il y a des inconvénients : les enfants sont toujours malades, l’affection donnée au tout petit n’est pas aussi fort que chez une nounou qui n’a que 2 ou 3 enfants à s’occuper et surtout, surtout – il y a 1 place pour 10 demandes !

L’assistante maternelle agréée est donc la solution que nous avons choisi d’adopter (nous laissons cependant notre demande en crèche active – on ne sait jamais !).
La recherche de l’assistante maternelle est assez prenante. La PMI m’a donné une liste d’assistantes maternelles agréées.
La première étape : sélectionner les personnes qui n’habitent pas trop loin de chez nous. Les 3/4 de la liste est supprimée.
La deuxième étape : appeler les assistantes maternelles pour savoir si elles ont encore de la place. Là, aussi, je raye les noms des assistantes maternelles qui n’ont plus de place, celles qui ne veulent pas travailler à temps pleins, ou pendant les vacances scolaires, celles qui recherchent un enfant qui marche, et encore celles qui ne veulent pas garder les enfants après 18h.
La troisième étape : rencontrer les assistantes maternelles agréées.

La 1ère : Mme T. Elle se situe à 20/25 minutes à pied de chez moi, son immeuble est nickel, je peux monter dans l’ascenseur avec la poussette – direction le 6ème. Une Mamie m’ouvre la porte, elle a une voix douce et une corpulence généreuse. Son appartement est nickel – un F6 dont 2 chambres sont dédiées aux enfants. Une petite fille fait d’ailleurs sa sieste et lorsqu’elle se réveille, elle a l’air d’être super heureuse d’être chez sa tata. Mme T. a eu son agrément en 1980. Elle m’a fait très bonne impression. Pas le temps de la faire rencontrer Eric – la place est déjà prise… Dommage !

La 2ème : Mme B. Elle se situe à 35 minutes à pied de chez moi. Son immeuble n’est pas dans une zone mignonnette – en face de l’hôpital Bichat donnant sur le périphérique. Je ne peux pas monter avec ma poussette, l’ascenseur est vraiment exigu. Une femme de 55ans m’ouvre la porte, elle est petite et à l’air dynamique. Son appart est nickel et sécurisé pour les enfants. Une chambre est entièrement dédiée aux enfants, tout est neuf (elle débute dans le métier). Mme B. est très gentille, avenante. Elle m’a fait une très bonne impression. Je reviens donc la voir avec Eric pour avoir une 2ème opinion, et Nils pour avoir une idée de son comportement avec un bébé. Eric n’est pas du tout emballé du trajet : 35 minutes pour y aller + 15 minutes de plus pour lui pour aller bosser, et cela 2 fois par jour – ce n’est pas gérable ! Dommage !

La 3ème : Mme H. Elle est une recommandation de Mme T. Elle se situe à 15 minutes de chez nous. Son immeuble est nickel, la poussette rentre sans problème dans son immense ascenseur. Elle a le même âge que Mme T., son appart est nickel. Nous sommes en famille pour cette première visite. Mme H. a l’air d’être réservée, elle ne prend pas Nils dans ses bras. Le 1er hic – elle refuse ne nous montrer le lieu de vie des enfants – pas installé soit disant. Le 2ème hic – pourquoi une AM agréée pour 3 enfants ayant 3 places disponibles n’a pas de lieu de dodo pour les enfants à montrer et pourquoi d’ailleurs a t’elle 3 places disponibles ? Malgré sa gentillesse, je n’accroche pas – dommage.

La 4ème : Mme B. Elle se situe à 5 minutes à pied de chez nous. Son immeuble est très bien placé entre les parcs des Batignolles, son ascenseur me permet de monter avec la poussette. Une femme d’âge mûr m’ouvre la porte. Elle garde déjà une petite fille qui marche et un bébé (fille), elle a un agrément pour 3 enfants. Elle a 2 chambres dédiées aux enfants. La petite fille a l’air d’être très proche de sa tata, d’ailleurs cette dernière lui montre beaucoup d’affection. Les conditions sont idéales. Mme B. attend le retour d’une maman dans l’après midi. Ce retour étant positif : plus de place pour Nils – Dommage !

La 5ème : Mme M. Déjà au téléphone, Mme M. avait un humour un peu… décalé ! Elle est située à 5 minutes à pied de chez moi, l’immeuble est pas mal, je rentre dans l’ascenseur avec ma poussette. La femme qui m’ouvre la porte est une jeune femme, elle a 3 enfants : 1 fille de 19 ans, 1 fils de 17 ans et une petite fille de 2 ans. Elle est très dynamique, elle prend Nils dans ses bras, le berce, s’en occupe pendant que je lui pose mes questions. Son appart n’est pas rangé (pas très propre …) mais il est 10h un samedi matin – c’est peut être pas représentatif. Cependant, certaines choses m’interpellent : les prises ne sont pas sécurisées, elle a une table à langer (interdit pour les AM), elle fume, et elle a un agrément pour 2 enfants mais considère que l’un deux est sa petite fille. Il y a aussi un truc qui ne me plait qu’à moitié : elle parle arabe – si Nils entend le français et l’anglais chez lui et l’arabe chez la nounou, j’ai peur qu’il soit un peu perdu. Malgré un bel accueil, et une petite fille bien choupinette, je ne ferai pas suite à cet entretien.

La 6ème : Mme R. Elle se situe à 15 minutes à pied de chez moi. Elle est un peu loin des parcs de l’arrondissement. Son immeuble est sécurisé mais il n’y a pas de possibilité de monter dans l’ascenseur avec la poussette. Une jeune maman m’ouvre la porte, elle a une voix douce, et un appartement nickel. Elle garde déjà une petite Clotilde qui est très éveillée pour son âge. Elle dispose d’une seule chambre pour les enfants : les siens et ceux qu’elle garde. Ce n’est pas vraiment un soucis. Le hic c’est les horaires : 19h, c’est beaucoup trop tard pour cette maman de 2 garçons de 6 et 12 ans. Elle ne veut pas garder un enfant après 18h30. C’est plutôt bien, car Eric et moi voulons aussi profiter un peu de notre fils le soir, mais pour être à 18h30 chez la nounou, il faudrait que je quitte mon travail à 17h15 – c’est loin d’être possible 🙁 – Dommage !

La 7ème : Mme Bo. Elle nous avait fait un très bon effet au téléphone, donc j’avais beaucoup d’espoir pour cet entretien. Elle se situe à 10 minutes à pied de chez nous (grand max). Son immeuble n’est pas très grand, et son ascenseur ne permet pas de monter avec la poussette. La femme qui ouvre la porte est une femme d’une cinquantaine d’année, elle a l’air gentille. Elle me propose des sur-chaussure – son appartement est nickel mais tout petit. C’est le premier rendez vous qui se passe de cette façon : c’est un véritable échange ! J’avais pris l’habitude de poser toutes mes questions pour lancer le dialogue, là, au contraire, elle me pose pleins de question sur Nils. Elle est très organisée, elle a une fiche pour chaque famille qui lui ont rendu visite. C’est une nouvelle nounou, elle s’est reconvertie (elle était commerçante). Elle a acheté pleins de chose pour les bébés : transats, lit parapluie, tapis d’éveil, accessoires de repas pour les premiers pas à travers la diversification. Le courant passe très bien, les horaires ne sont pas un problème pour elle. Nils lui fait même un sourire.

Nous avons donc choisi de faire confiance a Mme Bo !
Bien sûr, il y a des hics :
– elle a 1 chat (j’y suis très allergique),
– son appartement est un T1, il n’y a donc qu’une chambre pour ses enfants et les enfants qu’elle garde, elle et son mari dorment dans le salon – elle doit donc s’organiser tous les matins pour avoir un salon prêt à accueillir les enfants.
Et il y en a surement d’autres !

Eric et moi allons préparer le contrat d’embauche samedi matin prochain chez Mme Bo. Une autre vie commence !

Share.

About Author

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.